Ce « nouvel » élan semble être plus à l’initiative de l’Établissement Public Territorial Paris Est Marne et Bois (PEMB) que de la municipalité actuelle !

Le bilan publié par M. Gicquel en décembre 2019

LE « VÉRITABLE » BILAN DE CES 3 DERNIÈRES ANNÉES

DES ESPACES VERTS PRÉSERVÉS

3 fleurs au concours régional des villes fleuries
3 fleurs depuis 2008
Zéro produit phytosanitaire utilisé dans les espaces verts depuis 2017.
Continuité
Installation de 3 ruches sur l’île Martinet en 2017.
Respect des conditions du legs de la Cité des abeilles à la Mairie en 2008.
Installation en 2017 du 1er site de compost dans le jardin partagé de la résidence Bobillot-Sellier en lien avec l’amicale des locataires et Valophis Habitat.
Création en 2018 d’un jardin partagé et d’un composteur en lien avec l’association « Les Semeurs du Pont » dans le square Paul Eluard.
Dons des plants de notre service Nature et Jardins aux particuliers une fois par an.
Rien de nouveau, dons mis en place en 2011.
Déploiement de jardins partagés et de composteurs dans les écoles et accueils de loisirs.
Grand succès du concours des balcons fleuris.
Animation créée en 2006.

DES ÉCONOMIES D’ÉNERGIE

Mise en place d’un contrat de performance énergétique sur les bâtiments municipaux et sur l’éclairage public avec un résultat de 20% de baisse des consommations.
Contrat de performance Énergétique à l’étude dès 2015.
Adhésion à l’agence de l’Energie MVE en lien avec l’intercommunalité en 2019.
Opérations de rénovation énergétique lors de la réhabilitation des immeubles ICF La Sablière, Immobilière 3F, Emmaüs Habitat.
Déjà mentionnées. Ce sont les bailleurs sociaux qui prennent en charge les opérations de rénovation énergétique lors de la réhabilitation de leur patrimoine. La ville n’intervient que dans le cadre de la garantie d’emprunt.

DES INNOVATIONS EN MATIÈRE DE RECYCLAGE

Tri des bio-déchets dans les écoles élémentaires (2017) et maternelles (2019).
Initiative territoriale (Paris Est Marne et Bois).
Tri élargi des plastiques dans les poubelles jaunes depuis le 1er janvier 2019 (emballages alimentaires, pots de yaourt…).
Initiative territoriale (Paris Est Marne et Bois).
Livraison de composteurs pour les particuliers et créations de points de récupération en apport volontaire au marché aux comestibles (2017), puis devant les écoles Desnos et Valmy (2019).
Initiative territoriale (Paris Est Marne et Bois).
Les points de récupération devant les écoles sont mal pensés.
Mise en place de composteurs de déchets verts dans les cimetières en 2019.
Initiative territoriale (Paris Est Marne et Bois).
50 foyers engagés dans le 1ER Défi Familles Zéro Déchet lancé en mai 2019.
Initiative territoriale (Paris Est Marne et Bois).

DES RUES PROPRES

1,5 million € consacré par an à la propreté de la ville !
Rien de nouveau
Renforcement des opérations « Grand nettoyage » quartier par quartier.
Rien de nouveau, opération mise en place avant 2008
Mise en place d’un ramassage des encombrants sous 48h par appel téléphonique en septembre 2019.
Initiative territoriale (Paris Est Marne et Bois)
68 € : le nouveau tarif des verbalisations à l’encontre des propriétaires de chiens qui ne ramassent pas les déjections canines.
Décret n°2015-337 du 25 mars 2015 qui porte la contravention de 3ème classe de 35 euros à 68 euros.

DES MOBILITÉS RENFORCÉES

Rénovation de la station de métro « Charenton-Ecoles » en 2018.
Projet RATP
Mise en service de bus articulés hybrides sur la ligne du 180 en 2018.
Projet RATP
Améliorations des lignes de bus 109, 24 et 325 et mise en service de la nouvelle ligne de bus 77 le long de l’avenue de Gravelle (entre Gare de Lyon et Joinville-le-Pont) en 2019.
Projet RATP
Adhésion au dispositif Velib II avec la création de 3 stations charentonnaises dotées de 30% de vélos électriques.
Nouveauté : vélos électriques mais seulement 3 stations vélib’ contre 8 stations en avril 2009.
Charenton a instauré le dispositif Zone Faible Emission depuis juillet 2019 qui vise à interdire progressivement la circulation des véhicules les plus polluants dans la métropole parisienne.
Application de la directive de la Métropole du Grand Paris du 12 novembre 2018.
Instauration d’une subvention municipale, en 2018, pour aider les particuliers à acheter un vélo à assistance électrique (VAE). 100 bénéficiaires en moyenne par an.
Mise en place d’une réglementation pour encadrer l’usage des trottinettes électriques sur la voie publique (juillet 2019).
Achat de véhicules électriques, hybrides et au gaz naturel de ville pour les services municipaux.
Rien de nouveau
Création de nombreuses places spécifiques pour les vélos et les deux- roues motorisés afin de libérer les trottoirs.
Rien de nouveau
image_pdf