Beaucoup de signatures et des conventions administratives. Des mesures parfois plus répressives qu’au service des Charentonnais et manquant de souplesse.

Le bilan publié par M. Gicquel en décembre 2019

LE « VÉRITABLE » BILAN DE CES 3 DERNIÈRES ANNÉES

Renforcement des actions du pôle médiation – prévention (interventions auprès des établissements scolaires, citoyenneté, conduites à risque…).
Rien de nouveau
Création du pôle médiation – prévention en mai 2014
Intervention de l’association « Optima » et ses médiateurs de rue en 2018 et 2019 pour conseiller et orienter les jeunes.
Service délégué à une association au lieu d’une gestion communale commune auparavant
Une police municipale dotée de 21 agents armés et de 13 agents de surveillance de la voie publique aux horaires de fonctionnement élargis.
Décision datant de 2015 et de janvier 2016.
Mesures parfois trop répressives.
Un partenariat renforcé entre policiers municipaux et nationaux dans le cadre des opérations tranquillité vacances.
Opération tranquillité vacances depuis 2003
Charenton magazine n°90 juillet/août 2003
Mise en service d’un Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance en 2017 afin d’améliorer la coopération des acteurs locaux (Mairie, police, justice, éducation nationale, associations…).
Rien de nouveau
Un partenariat renforcé entre les services municipaux et les bailleurs sociaux ayant permis la signature d’une convention pour le renvoi d’images de vidéoprotection et leur exploitation par le Centre de Supervision Urbain.
Partenariat déjà existant
Ouverture d’un Centre de Supervision Urbain le 30 juin 2014
Charenton magazine n°191 juin 2014
Mobilisation des élus en 2017/2018 pour éviter la réduction des horaires d’ouverture voire la fermeture du commissariat de police nationale (26 rue de Conflans).
Une convention tripartite entre la police municipale, la police nationale et la RATP, délibérée en conseil Municipal en 2018, pour mieux veiller à la présence de leurs agents dans les transports publics charentonnais.

PLUS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE

Des contrôles routiers réguliers pour faire respecter la limitation de vitesse généralisée à 30 km/h sur la majorité des rues de la ville.
Contrôles routiers réguliers depuis juin 2014
Charenton magazine n°191 juin 2014
Renforcement de la sécurité routière (exemples : aménagements de la rue de Paris et l’avenue de la Liberté en partenariat avec le conseil départemental – Remplacement des barrières « Vigipirate » par des espaces végétalisés).

AGIR POUR FACILITER LE STATIONNEMENT DES RÉSIDENTS

En raison de sa proximité avec Paris et du nombre important d’entreprises de son territoire, Charenton comme nombre de communes de la première couronne est soumise à une forte pression sur le plan du stationnement. La Municipalité a règlementé le stationnement en adoptant des tarifs résidentiels raisonnables (20 € par mois pour une voiture et 7 € par mois pour un deux roues motorisé) pour chasser les véhicules ventouses et favoriser la rotation des places au bénéfice des habitants.
FAUX : Instauration du tarif résidentiel mensuel de 20 euros le 1er janvier 2007 !
Charenton magazine n°114 avril 2006
Mise en place du stationnement payant pour les deux-roues motorisés à compter du 2 avril 2018 (délibération du conseil municipal du 14 décembre 2017).
Instauration du stationnement payant en août (délibération du conseil municipal du 14 décembre 2017).
Gratuité du stationnement pour les professionnels de santé effectuant plus de 100 visites à domicile.
Pourquoi ce nombre de visites restrictif ?
image_pdf