SOLIDARITÉ | ENFANCE ÉDUCATION JEUNESSE

La solidarité est l’affaire de tous. Elle concerne à la fois les familles, les jeunes, les seniors et les personnes en situation de handicap. Être solidaire, c’est vous accompagner, vous aider à accéder à un logement adapté à vos besoins et à vos ressources. C’est également être à vos côtés quand il faut faire face aux difficultés ou aux accidents de la vie.

Je m’engage à renforcer le lien social et à simplifier vos démarches

Je souhaite mettre en place des référents de proximité chargés de vous aider et de vous accompagner dans vos différentes formalités. Je veux créer un guichet unique, accessible à tous, permettant ainsi de répondre en un seul lieu à toutes vos questions et faciliter vos démarches administratives.

Je m’engage pour plus d’accompagnement auprès des familles

Je veux renforcer l’accueil des jeunes enfants de 0 à 3 ans en faisant, par exemple, évoluer les établissements municipaux comme le RAM (Relais Assistants Maternels). J’ai toujours prôné l’équité entre les familles et je souhaite remettre de la transparence sur les listes d’attente de demandes de place en structures d’accueil collectives du jeune enfant afin d’éviter tout passe-droit ou tout  clientélisme. Je repenserai également la sectorisation pour faciliter l’organisation quotidienne des parents.

Je m’engage à soutenir et à accompagner les jeunes

On ne peut pas prendre le risque de voir un enfant décrocher par manque de soutien scolaire. Tout ce qui peut participer au développement et à la réussite d’un enfant que ce soit sur le plan sportif, social ou scolaire doit être mis en œuvre.
Les jeunes ont également besoin de structures d’accueil et d’écoute. La famille, le collège ou le lycée sont irremplaçables mais pas toujours suffisants pour en faire des étudiants d’abord, des femmes et des hommes ensuite. Je souhaite pouvoir accompagner les projets mis en place par les jeunes, les soutenir et les responsabiliser matériellement et financièrement.  

Je m’engage à veiller au bien-être de nos seniors

Je veux proposer aux seniors des animations diversifiées et adaptées en fonction de leur âge et de leur santé, car leurs attentes ne sont pas les mêmes à 62 ans qu’à 90 ans.
Les associations font auprès d’eux un accompagnement remarquable, mais la municipalité ne doit pas se satisfaire de leur déléguer toutes ses responsabilités.
Malgré les efforts qui sont faits pour gérer la résidence Jeanne d’Albret, je souhaite repenser cette maison comme un lieu de vie, un centre d’animations, et un point de rencontre convivial pour les résidents. On ne peut plus vivre, communiquer, se cultiver sans internet. Je réduirai la fracture numérique pour ceux qui rencontrent des difficultés en les aidant à se familiariser avec les nouvelles technologies.

Je m’engage pour une ville inclusive, une ville pour tous

Je veux faire de Charenton une ville qui s’adapte aux besoins de tous et donne sa place à chacun. Je souhaite accompagner, faciliter l’accessibilité et les services aux personnes en situation de handicap. J’aurai une attention toute particulière pour les aidants familiaux en proposant des actions personnalisées, spécifiques et adaptées.

Je m’engage à être à l’écoute des attentes du personnel soignant

Chaque année, je recevrai l’ensemble des professionnels de santé pour étudier avec eux la façon dont nous pouvons les aider au quotidien dans leur mission.

Je m’engage à proposer des solutions alternatives et innovantes en matière de logement 

Avec l’allongement de l’espérance de vie et les nouvelles générations de seniors, il faut inventer d’autres manières de vivre ensemble.
En 2014, l’ouverture de l’EHPAD, habilité à l’aide sociale, a permis d’offrir un nouveau service pour les personnes âgées dépendantes, mais le maintien à domicile doit, à mes yeux, être facilité et privilégié.
Pour développer le lien intergénérationnel, pour lutter contre l’isolement, pour renforcer le maintien à domicile, je travaillerai avec les différents partenaires pour mettre en relation étudiants et seniors, ce qui permettrait également de proposer des solutions alternatives de logement pour les étudiants avec des loyers plus accessibles.
La ville de Charenton compte 24,11 % de logements locatifs sociaux sur l’ensemble du territoire. Je m’engage à respecter le seuil légal de 25 %. Les Charentonnais doivent être prioritaires dans l’attribution des logements sociaux.

Les solidarités ne se résument pas à de simples mots, ce sont des comportements et des actions qui créent les liens pour mieux vivre ensemble !

La proximité, l’écoute, la concertation avec les habitants sont les valeurs que je porte et je les partage avec l’ensemble de l’équipe de Charenton Passionnément.

NOTRE ÉQUIPE

Marie-Sophie VAREZ

49 ans, Assistante sociale

« J’ai choisi de m’investir au côté de Caroline CAMPOS-BRÉTILLON, car elle dégage beaucoup d’humanité et souhaite développer des liens de proximité avec l’ensemble des Charentonnais . »

Marie-Claude DESPLANCHES

68 ans, Retraitée, ancienne adjointe au Maire de Charenton en charge du logement et de la Résidence Jeanne d’Albret

« J’ai rejoint Caroline CAMPOS-BRÉTILLON car son écoute, son dynamisme, sa chaleur, ainsi que son exemplarité sont des valeurs fondamentales et essentielles pour Charenton . »

Serge TOURCHIK

56 ans, Responsable budget et analyse financière en collectivité territoriale, ancien Directeur financier du pôle Solidarités à la Ville de Charenton-le-Pont 

« Après 17 ans au service de la Ville de Charenton, ne me reconnaissant plus dans la politique trop administrative de la municipalité, j’ai démissionné en 2017. Je rejoins Caroline CAMPOS-BRÉTILLON pour ses valeurs humaines et son professionalisme nécessaires à l’optimisation de l’action au service de l’intérêt général . »

Catherine GROSSO

62 ans, Retraitée, ancienne Directrice de la Petite Enfance de la Ville de Charenton-le-Pont

« Caroline CAMPOS-BRÉTILLON, une jeune femme active, mère de famille, présente au quotidien dans sa ville est la plus à même de comprendre les problématiques des Charentonnais, c’est la raison pour laquelle je soutiens sa candidature . »

Maya BEAUSSIER

37 ans, Chiropracteur à Charenton-le-Pont

«J’ai rencontré Caroline CAMPOS-BRÉTILLON lorsqu’elle était élue à la Petite Enfance. Investie dans une association de parents d’élèves, j’ai tout de suite été touchée par sa proximité et son sens de l’humain, des valeurs indispensables pour remettre du lien entre les habitants de Charenton . »

Oriane OUTIN

38 ans, Directrice d’une agence d’intérim spécialisée dans les métiers de la Petite Enfance

« Attachée dans mes missions de recrutement aux valeurs d’écoute, de professionnalisme, de bienveillance, de respect et de mixité, je retrouve ces valeurs chez Caroline CAMPOS-BRÉTILLON dans sa capacité à fédérer une équipe autour des notions d’humain et de proximité. »

image_pdf